Le blog des élus de l'opposition de Cournonterral

conseil municipal du 12 mars 2019

Lors du précèdent conseil municipal nous avons demandé de pouvoir enregistrer les séances du conseil municipal, comme la loi nous y autorise. Le maire s’y était refusé après avoir fait voter son conseil municipal et bien entendu obtenir la majorité puisque plus de la moitié des élus de sa liste touche une indemnité comme adjoint ou délégué. Ainsi T. Breysse a fait adopté une décision que la loi réprouve et ceux qui l’ont voté ce retrouve complice d’une décision illégale.

Voir le lien https://www.senat.fr/questions/base/2015/qSEQ150214713.html

En préalable du conseil municipal du 12 mars 2019, se rendant vraisemblablement compte de l’absurdité de sa décision, T. Breysse nous a annoncé que dorénavant les séances seraient enregistrées à l’aide d’un moyen audio et par ses soins, donc sans la vidéo alors que lui-même siège au conseil de la métropole où les séances sont enregistrées en vidéo.

Ce que le maire n’avait pas prévu c’est que nous disposions de notre propre moyen d’enregistrement vidéo, certes pas d’excellente qualité, mais qui vous permettre de suivre de plus près les débats du conseil municipal et participer à la démocratie locale.

Ainsi nous allonspouvoir vous permettre d'assister à la tenue des scéances du conseil et bien sûr n’hésitez pas à commenter et donner votre avis.

Posté par cournonautrement à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2019

Débat national (suite)

Lors du dernier conseil municipal, nous avons posé une question sur l’organisation du grand débat national. Le maire a semblé découvrir cette demande du gouvernement et n’a pas souhaité nous y répondre. Depuis (il aura fallu plus de 20 jours) il s’est décidé à ouvrir un cahier de doléance que chacun d’entre nous peut remplir (voir le lien ci-après). Il pourrait en profiter pour organiser un débat démocratique afin de connaitre les demandes de la population ?

http://www.ville-cournonterral.fr/?lang=1&gr=1&th=1&art=1166


Posté par cournonautrement à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2019

Débat national

https://mobile.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/grand-debat-national-premiers-retours-via-les-cahiers-de-doleances-ou-internet_3132181.html?fbclid=IwAR0WvvfTQROHwAkI-gioTH9348Ox0TUT9iKVeii8Q_aU7LR1MPy-9lvuyDI#xtref=https://m.facebook.com/

Posté par cournonautrement à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2019

Le maire pris en défaut de concertation

De nombreuses communes ont ouvert un cahier de doléances pour recueillir l'avis de la population et organisent des débats suite au mouvement des gilets jaunes. Que fait le maire de Cournonterral ? RIEN. Il reste sourd aux revendications légitimes de nos concitoyens et ne met aucun moyen pour être à leur écoute.

Posté par cournonautrement à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2019

Du rififi au conseil municipal

Du rififi au conseil municipal de Cournonterral le 20 décembre 2018
L’ordre du jour très léger augurait d’une séance encore une fois expédiée par la majorité municipale. C’était sans compter sur le comportement de plus en plus anti-démocratique du Maire de Cournonterral.

En préambule, nous avons soumis au conseil la déclaration suivante :
Nous constatons régulièrement que les procès-verbaux des conseils municipaux comportent des erreurs ou des omissions. Nos questions écrites n’y sont pas systématiquement annexées, et vos réponses, quand vous daignez en apporter, ne sont pas mentionnées non plus.
Nos interventions orales et les échanges qui en découlent ne sont pas repris.
Ce caractère non exhaustif des procès-verbaux prive nos concitoyens d’avoir connaissance de l’intégralité des débats en conseil municipal.
Pour réparer ce qu’il faut considérer comme un déni de démocratie, nous souhaitons dorénavant procéder à l’enregistrement des conseils municipaux afin de pouvoir communiquer à la population l’ensemble de nos échanges, en toute transparence, et sans aucune forme de censure.

Réponse du maire : « on intégrera les questions écrites dans le PV de chaque conseil, on n’a pas ce qu’il faut pour enregistrer les conseils pour le moment».
Nous lui indiquons que nous pouvons enregistrer par nos propres moyens.
Puis le maire a l’idée saugrenue de faire voter le conseil municipal sur l’enregistrement des séances : « Nous passons au vote tout de suite d’ailleurs je considère que cela n’est pas fondamental pour savoir ce que souhaite le conseil municipal…qui est pour ?, résultat du vote 5 votes pour, le reste ne souhaite pas l’enregistrement ».
Nous faisons remarquer au maire que la question ne se pose pas dans ces termes puisque l’enregistrement des débats est autorisé par la Loi, c’est notre droit le plus absolu, et que par conséquent l’interdire par un vote du conseil est illégal ; à ce titre nous demandons à ce que le PV mentionne que nous ne prenons pas part à ce vote.
Le maire, visiblement déstabilisé, enchaine « votre question vient d’arriver, je vous répondrai lors du prochain CM comme le règlement intérieur m’y autorise ».
Nous rétorquons qu’il ne s’agit pas d’une question mais d’une déclaration car il nous semble normal d’informer l’assemblée de notre intention de procéder à l’enregistrement des débats.
Manifestement à court d’argument sur le sujet, le maire choisit alors l’attaque personnelle d’un conseiller d’opposition, notamment sur ses absences dont il entend faire le décompte précis : « je ferai le point à la fin de l’année sur les présences et absences de chacun ».
Le conseiller mis en cause lui répond que le conseil est réuni pour traiter de choses sérieuses, des affaires de la commune, et n’a pas de temps à perdre avec des règlements de comptes personnels.
Nous votons contre le PV du conseil précèdent qui ne mentionne pas nos questions écrites.
Au moment du vote du transfert à la métropole des biens d’équipement (affaire n° 1) le maire intervient sur la parution d’un article de midi libre : « j’ai vu un article, je ne sais pas qui l’a écrit, sur l’inauguration du plateau sportif Georges Frêche. Cet article était un tissu d’inexactitudes, je demande à celui qui l’écrit de prendre dorénavant des confirmations officielles pour écrire des choses précises. C’était absolument invraisemblable, le budget est passé de 4 millions à 2 millions d’euros, l’anecdote concernant G. Frêche était inexacte, c’était un tissu de mensonges ou d’inexactitudes, je demande donc à Midi libre de revoir le problème ( !), il y a des problèmes au sein de … je ne sais pas ce qui se passe, je ne sais pas qui est le représentant, cela ne me regarde pas, mais je considère que c’est absolument anormal ».
Notre groupe lui fait observer « si vous ne savez pas qui est le représentant c’est que vous ne devez pas être souvent sur le village, et vous pouvez faire un démenti ».
Il faut noter que le correspondant de Midi Libre attaqué, présent dans la salle, s’est abstenu de toute réaction puisque le règlement interdit aux membres du public de participer aux échanges avec le conseil, sauf si le maire demande une suspension de séance, ce qu’il n’a pas fait.
Devant la tournure des débats, le maire s’est fait plus menaçant : « tant qu’il n’y aura pas officiellement d’enregistrement, si jamais un enregistrement apparaissait au grand jour de la commune, je porterai plainte ».
Il revient ensuite à la charge contre le correspondant de presse « c’était un tissu d’erreurs, je dis d’une incompétence notoire », et cette fois il interpelle carrément la personne dans l’assistance « c’est vous M. T ? et bien la prochaine fois vérifiez vos sources ! ».
Le correspondant de Midi Libre indique qu’il a écrit cet article mais qu’il s’est excusé des coquilles auprès de la 1ère adjointe, et qu’il souhaite une explication à l’issue du conseil.
Nous rappelons à nouveau au Maire qu’il ne doit pas en effet échanger avec le public sans interruption de séance.
Le conseil se poursuit dans la plus grande confusion, le maire oubliant même de faire voter sur l’affaire n° 1 avant que le responsable de l’administration ne le rappelle à l’ordre. Vote contre de notre groupe, adoptée à la majorité.
Affaire n° 2 sur la grille d’amortissement des bien transmis à la métropole, abstention de notre groupe, adoptée à la majorité
.Affaire n°3 : décision modificative du budget (affaire 3), abstention de notre groupe, adopté à la majorité.
En conclusion du conseil, nous demandons au Maire s’il a l’intention d’organiser dans la commune les débats prévus par le gouvernement suite aux revendications des gilets jaunes.
Le maire semble ne pas être au courant « nous n’avons pas prévu de débat sur ce dossier, officiellement nous n’avons pas reçu de demande »
A l’issue du conseil, l’altercation reprend entre le maire et le correspondant Midi libre.

Contre toute attente, ce conseil municipal de fin d’année aura été un condensé de l’esprit anti-démocratique de T. Breysse qui semble ne pas connaitre de limites ; après avoir bafoué les droits de l’opposition, pratiqué l’intimidation et les attaques personnelles, voilà qu’il s’attaque à la liberté de la presse !


Posté par cournonautrement à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2019

Détail du très mauvais score de Thierry Breisse

classement breysse

Posté par cournonautrement à 00:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2019

Encore un mauvais classement pour le maire

http://www.linternaute.com/actualite/politique/meilleur-maire-de-france/thierry-breysse-cournonterral/ville-34088

Posté par cournonautrement à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2018

Déclaration de notre groupe lors du conseil municipal du 20 décembre 2018

Conseil municipal du 20 décembre 2018

 

Déclaration du groupe « Cournonterral autrement »

  

Nous constatons régulièrement que les procès-verbaux des conseils municipaux comportent des erreurs ou des omissions.

Nos questions écrites n’y sont pas systématiquement annexées, et vos réponses, quand vous daignez en apporter, ne sont pas mentionnées non plus.

Nos interventions orales et les échanges qui en découlent ne sont pas repris.

Ce caractère non exhaustif des procès-verbaux prive nos concitoyens d’avoir connaissance de l’intégralité des débats en conseil municipal.

Pour réparer ce qu’il faut considérer comme un déni de démocratie, nous souhaitons dorénavant procéder à l’enregistrement des conseils municipaux afin de pouvoir communiquer à la population l’ensemble de nos échanges, en toute transparence, et sans aucune forme de censure.

 

Olivier DELMAS – Patricia BELKADI – Patrick VALETTE – Norbert ISERN – William ARS – Marc OLIVIER

 

Posté par cournonautrement à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2016

Lettre à Mr le maire

                                                                                                     

 

 

Monsieur le Maire,

Nous prenons connaissance de l’indigence de l’ordre du jour que vous proposez pour le conseil municipal du 29 juin 2016.

Le seul impératif de calendrier nous semble être lié à la fixation des tarifs des estivales… qui débutent le lendemain ! Une manifestation intéressante au demeurant, mais dont la mise en œuvre dans la précipitation frise l’amateurisme.

La banderole annonçant ces estivales à la population, posée par les services municipaux uniquement à 10h30, ce matin, soit 24h avant la manifestation, en est un exemple parfait.

Nous considérons qu’encore une fois, les vraies questions et les enjeux pour notre commune ne seront pas évoqués au sein de conseil municipal.

Nous sommes consternés et refusons de cautionner ce simulacre de démocratie.

 Pour le groupe d’opposition

Olivier DELMAS

 

Copie : midi libre

Posté par cournonautrement à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]